Les erreurs d’utilisation du terme non-binaire

La non-binarité est encore un mystère pour pas mal de monde, y compris des hommes et des femmes trans, et je vois beaucoup d’erreurs quant à l’utilisation du terme non-binaire. Les erreurs que j’ai le plus souvent vues sont le fait d’inclure dans la non-binarité :

  • Les personnes cis dont l’expression de genre n’est pas conforme aux attentes liées à leur genre : par exemple un homme cis donc l’expression de genre est féminine ou une femme cis dont l’expression de genre est masculine.
  • Les hommes trans et femmes trans dont l’expression de genre n’est pas conforme aux attentes liées à leur genre : par exemple, une femme trans dont l’expression de genre est masculine ou un homme trans dont l’expression de genre est féminine.
  • Les hommes trans et femmes trans qui ne transitionnent pas ou qui ne transitionnent  pas de manière normative : par exemple, un homme trans avec une vulve et une femme trans avec un pénis sont parfois étiqueté-e-s par d’autres comme non-binaires. (Note : la transition ne se limite pas aux opérations génitales bien sûr).
  • Toutes les personnes trans.
  • Toutes les personnes intersexes.

 

Tout cela n’est pas correct par rapport à la signification de non-binaire.

En effet, non-binaire à une définition précise. Ce terme a été définit comme le fait de n’être ni exclusivement homme ni exclusivement femme.

Evidemment, une personne ni homme ni femme (agenre, neutre, etc.) est non-binaire. Une personne dont le genre comprend femme/homme mais pas exclusivement est aussi non-binaire. Exclusivement signifie « complètement, uniquement et tout le temps ». Une personne qui n’est pas exclusivement un homme (et qui pourrait donc être qualifiée de non binaire) peut :

  • être complètement un homme mais aussi un autre genre, comme par exemple s’identifier à la fois homme et femme (bigenre).
  • être complètement un homme mais pas tout le temps, comme par exemple avoir une identité qui fluctue entre homme, neutre et femme (fluide)
  • être partiellement un homme et partiellement un autre genre. Par exemple être demi-garçon, c’est être partiellement homme et partiellement autre chose (neutre par exemple).

 

Aparté sur l’expression « homme non-binaire » (resp. « femme non-binaire »). Cela peut signifier plusieurs choses.

  • Généralement, c’est une alternative à demi-garçon (resp. demi-fille) et cela signifie être en partie garçon et en partie un genre non-binaire.
  • Cela peut aussi vouloir dire être sur le spectre masculin (resp. sur le spectre féminin) du genre mais pas 100% homme (resp. pas 100% femme). « Homme non-binaire » peut donc être une alternative à « transmasculin » pour les personnes afab (resp. transféminine pour les personnes amab). – « Transmasculin » se réfère aux personnes afab, mais une personne amab peut aussi utiliser le terme « homme non-binaire ».
  • Cela peut aussi vouloir dire être fluide ou avoir plusieurs genres mais que le genre principal est homme (resp. femme).

Dans tous les cas, un homme non-binaire n’est pas 100% homme (resp. pas 100% femme).

 

Dans le cas de la non-binarité, on parle bien de genre, et non pas d’expression de genre (look, apparence, goûts) ni d’organes génitaux/chromosomes/hormones. Le terme non-binaire se réfère spécifiquement au genre et pas à l’expression de genre. C’est comme ça que ce mot est définit. Une personne non-binaire peut avoir n’importe quelle expression de genre et n’importe quels organes génitaux/chromosomes/hormones.

Si vous qualifiez quelqu’un de non-binaire uniquement parce que cette personne ne se conforme pas aux stéréotypes de genre alors qu’elle s’identifie pleinement comme homme ou femme alors vous vous trompez dans l’utilisation  du terme non-binaire, car ce n’est pas ce que ça veut dire !  Effectivement, lorsqu’on n’est pas conforme aux attentes genrées, on est hors normes par rapport au système binaire cissexiste. Mais encore une fois, ce n’est pas ce que signifie le terme non-binaire qui vise spécifiquement l’identité de genre. Le terme que vous cherchez est plutôt « non conforme dans l’expression de genre »  mais il existe aussi d’autres termes à votre disposition (voir liste).

Une femme trans a beau ne pas être conforme au système binaire cissexiste, elle reste une femme (100%). Idem, un homme trans est un homme. Leur genre n’est pas non-binaire. Dire qu’iels sont non-binaires juste parce qu’iels sont trans, c’est nier leur identité de femme et d’homme (ou encore une fois, ne pas avoir compris ce que veut dire non-binaire). Si vous voulez dire « c’est un homme trans mais pas conforme aux stéréotypes » alors qu’il s’identifie 100% homme, ne dites pas « c’est un homme trans non-binaire » car ce n’est pas ça que ça veut dire. Ce que veut dire « je suis un homme trans non-binaire » c’est « je ne suis pas 100% un homme » comme expliqué dans l’aparté ci-dessus. (Evidemment, il peut y avoir des maladresses de formulation, mais ce n’est pas ce dont je parle ici. Je parle bien du fait de ne pas comprendre/connaître la définition de non-binaire et donc d’utiliser le mot pour dire autre chose).

 

Conclusion :

Reprenons depuis le début. Qui n’est pas non-binaire et quel terme devrait-on utiliser à la place ?

  • Les personnes cis dont l’expression de genre n’est pas conforme aux attentes liées à leur genre : le terme adéquat aurait été « personne cis non-conforme [dans l’expression de genre] ». On peut parfois aussi utiliser le terme de « travesti » qui signifie se vêtir avec les habits traditionnellement attribué à l’autre genre binaire.
  • Les hommes trans et femmes trans dont l’expression de genre n’est pas conforme aux attentes liées à leur genre : on peut alors parler de « personne trans non-conforme [dans l’expression de genre] ».
  • Les hommes trans et femmes trans qui ne transitionnent pas : un homme trans est un homme et une femme trans est une femme et ce indépendamment de leur physique.
  • Toutes les personnes trans : s’il est vrai qu’elles sortent de la norme du système binaire cissexiste rien qu’en étant trans, ce n’est pas ce que signifie non-binaire comme on l’a vu tout au long de cet article. Ainsi, le terme non-binaire ne s’applique qu’à certaines personnes trans. D’autres personnes trans sont des hommes ou des femmes.
  • Les personnes intersexes : elles sortent du système binaire de sexe mais le terme non-binaire se réfère au genre et pas au corps. Les personnes intersexes peuvent être des femmes, des hommes, ou non-binaires. Notez qu’il existe également des identités de genre spécifiques au fait d’être intersexe et certaines personnes identifient spécifiquement leur genre comme étant intersexe (amalgagenre), que l’on peut inclure ou pas dans le parapluie des identités non-binaires selon ce que la personne préfère.

 

Notez également qu’on s’est placé dans un cadre occidental depuis le début de l’article pour définir le terme non-binaire. 

Cependant, les notions de femme et d’homme sont culturelles et peuvent changer selon les cultures et il peut aussi y avoir des genres autre que homme et femme spécifiques de certaines cultures. On peut aussi avoir un genre en lien avec le fait d’être racisé-e. Vous pouvez consulter des genres en dehors de la binarité occidentale ici.

 

Il est donc offensant pour tout le monde de se réapproprier le terme non-binaire en en faisant mauvaise utilisation :

  • C’est offensant d’abord pour les personnes non-binaires dont vous réduisez le genre à une expression de genre ou aux organes génitaux comme si les genres non-binaires n’existaient pas en soi, n’avaient pas de réalité propre en dehors de ça ;
  • C’est offensant pour les femmes et hommes trans car en les étiquetant non-binaires vous dites qu’iels ne sont pas vraiment des femmes et des hommes.
  • C’est offensant pour les personnes intersexes car en les étiquetant non-binaires vous leur refusez l’identification homme/femme si c’est leur genre.
  • C’est offensant pour les personnes cis non conformes dans l’expression de genre car en les étiquetant non-binaires vous dites que ce ne sont pas vraiment des femmes et des hommes.

Bref, étiqueter une personne comme non-binaire en se basant sur l’expression de genre ou sur le corps cela signifie d’une part que vous oblitérez une fois de plus la réalité des genres non-binaires en tant que tels. Cela signifie d’autre part que vous niez l’auto-identification des individus et qu’« une femme/un homme qui sort des stéréotypes ou n’a pas le physique attendu ne peut pas vraiment être une femme/un homme ». Au final ça perpétue la binarité plus qu’autre chose.

 

A retenir :

  • La non-binarité n’est pas une question d’expression de genre ou d’organes génitaux. C’est un groupe d’identité de genre ni exclusivement homme ni exclusivement femme.

Être non binaire c’est différent de ne pas être conforme aux attentes du système binaire cissexiste en matière d’expression de genre ou d’organes génitaux.

  • La non-binarité ne comprend pas toute forme de transidentité. La non-binarité n’est qu’une forme de transidentité parmi d’autres.

Ainsi, il existe aussi les hommes trans et les femmes trans qui sont respectivement des hommes et des femmes.

2 commentaires sur “Les erreurs d’utilisation du terme non-binaire

  1. Merci ! Je suis arrivé-e ici par hasard et heureusement ça me permet de bien finir la journée ! (je commençais à douter de ma légitimité à me dire non-binaire, après avoir lu pas mal de personnes utiliser ce terme dans un peu tous ce que tu as listés comme erreurs, merci vraiment)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s