Sexe et genre

Sexe, genre, binaire, cisgenre, transgenre… kézako ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

 

1.    Le sexe

 

Lorsqu’on parle de sexe, on peut faire référence à trois choses : un rapport sexuel et mais n’est pas le sens qui nous préoccupe aujourd’hui, les organes génitaux au sens retreint, et enfin l’état d’être mâle ou femelle au sens large. Le sens restreint (organes génitaux) est plutôt un abus de langage et c’est le sens large qui nous intéresse donc.

La notion sexe réunit les éléments suivants : les organes génitaux (caractères sexuels primaires), les caractères sexuels secondaires (barbe, poitrine, voix…), les chromosomes sexuels (X et Y) et les hormones (testostérone, œstrogènes…). Mais en pratique, très peu de gens connaissent leurs chromosomes ou leurs taux hormonaux, voire leurs organes génitaux internes. A la naissance on assigne à l’enfant un sexe en se basant sur ses organes génitaux apparents (vulve ou pénis). Si un bébé nait avec un pénis, on l’assigne au « sexe masculin » ; si le bébé nait avec une vulve, on l’assigne au « sexe féminin ». On suppose alors qu’un bébé avec un pénis est conforme à l’idée qu’on se fait d’un mâle (comme le fait de posséder des chromosomes XY par exemple) et qu’un bébé avec une vulve est conforme à l’idée qu’on se fait d’une femelle (comme le fait de posséder des chromosomes XX).

Cependant 1 personne sur 50 ne rentre pas dans cette norme mâle/femelle (source), que ce soit au niveau de ses chromosomes, ses taux hormonaux et/ou ses organes génitaux. On dit que la personne est intersexe. Par exemple, certaines personnes ont des chromosomes XY mais une vulve. Il arrive aussi qu’un enfant naisse avec des organes génitaux dits « ambigus » ; en France et dans plein d’autres pays, on pratique alors une opération chirurgicale non-consentie pour des raisons purement esthétiques afin de « normaliser » le sexe et pouvoir assigner un des deux sexes. Cette pratique laisse un profond traumatisme à ces personnes et a été condamnée comme une violation des droits humains par l’ONU (témoignage à lire).

A présent que nous sommes tous-tes à la même page et que vous connaissez l’existence des personnes intersexes, je vais pouvoir corriger ma définition de sexe : c’est l’état d’être femelle, intersexe ou mâle. Mais les limites femelle-intersexe et intersexe-mâle sont floues et la vérité, c’est que le sexe chez l’être humain n’est pas constitué de catégories bien délimitées comme on voudrait le croire. Ce n’est pas une donnée binaire : les caractéristiques attribuées au sexe existent le long d’un continuum. La classification en mâle et femelle est donc sociale et légale.

 

On peut donc retenir que :

  • les personnes intersexes existent ;
  • les caractéristiques sexuelles sont en réalité un continuum ;
  • une classification en catégories délimitées telles que mâle et femelle ne reflète donc pas la réalité ;
  • une telle classification est en fait légale et sociale.

 

 

2.    L’identité de genre

 

De cette classification sociale en catégories de sexes résulte l’exitence de groupes sociauxOn élève alors chaque enfant en accord avec son assignation de sexe à la naissance : les bébés possédant un pénis sont élevés en tant que garçons et les bébés possédants des vulves sont elevés en tant que filles. Pour les premier-e-s, on utilisera l’acronyme AGAN (assigné-e garçon à la naissance) et pour les second-e-s AFAN(assigné-e fille à la naissance). Vous verrez sûrement aussi les acronymes en anglais AMAB (assigned male at birth) et AFAB (assigned female at birth).

Ces enfants se construisent alors – indépendamment de leur volonté – une identité correspondant au sentiment d’appartenance à tel ou tel groupe. On appelle cela l’identité de genre.

Femme et homme sont donc des genres. Le genre est une identité sociale. Il n’est pas déterminé par les organes génitaux, les hormones ou les chromosomes. On ne nait pas homme ou femme, on le devient au cours de notre vie. Certains enfants expriment leur identité de genre dès qu’ils savent parler, pour d’autres cela viendra plus tard, chacun-e son rythme. Il est important de noter qu’on ne choisit pas son genre puisque cette construction identitaire ne peut être influencée par la volonté. 

 

 

3.    Le système de genre binaire

 

Dans notre société, vous aurez compris que l’assignation d’un sexe/genre à la naissance est très rigide et on s’attend à ce qu’un enfant ayant un pénis devienne systématiquement un garçon et qu’un enfant ayant une vulve devienne systématiquement une filleOn finit par associer automatiquement pénis => garçon et vulve => fille et associer une apparence physique donnée à un genre donné, alors que le genre ne se définit pas par l’apparence.

Le fait est que cette association n’est pas automatique pour tout le monde. En effet, certaines personnes assignées garçons à la naissance sont en fait des femmes. Certaines personnes assignées filles à la naissance sont en fait des hommes. Il y a également des personnes, de toutes assignations, qui se sentent appartenir à la fois aux genres homme et femme ou aucun de ces deux genres. Pourtant, l’existence de ces personnes n’est pas reconnue légalement. Seuls les genres homme et femme sont reconnus, on dit donc que notre système de genre est binaire (binaire est un mot qui caractérise quelque chose fait de deux élements – homme et femme ici). Les personnes non-conformes à cette norme binaire sont par conséquentes dites non-binaires (vous avez également peut-être lu le terme genderqueer). 

Il est à noter que le système de genre binaire n’est pas universel : d’autres cultures ont eu et ont encore des systèmes de genres différents. Les peuples natifs américains reconnaissaient 3 à 5 genres avant la colonisation et utilisent maintenant le terme « Two-spirit » pour englober les genres ni homme ni femme (article à lire).

 

 

4.    Cisgenre et transgenre

Il est maintenant temps d’introduire un peu de vocabulaire : les mots cisgenre et transgenre. Une personne dont le genre correspond totalement et uniquement à celui qui lui a été attribué à la naissance est cisgenre (une personne AFAN qui s’identifie en tant que femme et une personne AGAN qui s’identifie en tant qu’homme). La majorité des gens serait cisgenre.

Une personne qui n’est pas exclusivement du genre assigné à la naissance est transgenre :

  • une femme tansgenre est une femme qui a été assignée garçon à la naissance ;
  • un homme transgenre est un homme qui a été assigné fille à la naissance ;
  • une personne (transgenre) non-binaire : une personne, quelque soit son assignation, qui n’est ni femme ni homme – ou plus précisémment, ni exclusivement femme, ni exclusivement homme (par exemple, une personne qui est à la fois homme et femme est aussi non-binaire). A noter que toutes les personnes non-binaires n’utilisent pas le terme transgenre pour elles-mêmes.

 

Etre transgenre n’est PAS une maladie mentale. Il ne s’agit pas non plus de personnes qui « veulent être une fille/garçon » (elles le sont déjà puisque le genre est une identité sociale), ni de personnes « nées dans le mauvais corps » comme on l’entend trop souvent. Les personnes transgenres peuvent cependant ressentir un malêtre lié au fait que la société associe systématiquement l’apparence au genre et avoir par conséquent besoin de modifier leur apparence (mais ce n’est pas le cas de toutes les personnes transgenres).

Les termes cisgenres et transgenres peuvent s’abréger respectivement en cis et transOn évite aujourd’hui d’utiliser le terme transsexuel en raison de son passé psychiatrisant et de l’ambiguité de sa formation (sexuel désignant habituellement une orientation sexuelle, c’est à dire les personnes qui nous attirent sexuellement, ce qui n’a rien à voir avec l’identité de genre !)

 

On peut retenir que : 

  • Le genre est différent des organes génitaux, hormones ou chromosomes. Le genre est une construction sociale et n’est pas physique. On peut avoir n’importe quel genre avec n’importe quelle apparence. 
  • Dans notre société, il existe deux genres légaux (homme et femme) qui sont assignés en fonction des organes génitaux apparents à la naissance : on dit que notre système de genre est binaire.
  • Il existe des genres qui ne sont ni hommes, ni femmes : comme ce sont des genres qui ne se conforment pas au système binaire, ils sont dits non-binaire. Non-binaire est un terme parapluie qui rassemble toutes les identités de genres qui ne sont ni exclusivement femme ni exclusivement homme. 
  • Une personne transgenre est une personne dont le genre n’est pas exclusivement celui assigné à la naissance, au contraire d’une personne cisgenre.
  • Etre transgenre n’est PAS une maladie mentale.

 

 

Sources ayant servi à l’élaboration de l’article :

Lane : Le sexe et le genre sont en fait la même chose (mais ne partez pas si vite) https://furiegelatine.wordpress.com/2016/03/08/le-sexe-et-le-genre-sont-en-fait-la-meme- chose-mais-ne-partez-pas-si-vite/

Curtis Hinkle : articles sur l’intersexualité http://asso.orfeo.free.fr/lesarticlesinter/articles-par-curtis-hinkle.pdf

Paradoxa : le sexe est-il une construction sociale ? https://www.youtube.com/watch?v=hJvrvWKytC4

Riley J. Dennis : science doesn’t support sex binary https://www.youtube.com/watch?v=88YOO1BNA1w

Zinnia Jones :
Stop calling trans women males : https://www.youtube.com/watch?v=kY7MZOB-024

Chromosomes cis expectation vs trans reality : https://www.youtube.com/watch?v=0frx7wsWibQ

Sex isn’t chromosomes/sex itself : http://www.newstatesman.com/future-proof/2015/02/sex-isn-t-chromosomes-story- century-misconceptions-about-x-y

Ashley Mardell, everything gender : https://www.youtube.com/watch?v=81-FEauK9II&list=PLjIGlYSe6iDxaIAsFhQ7eLoYlo35JNAKy&index=2

Ashley Wydle :

Playslist gender ressources : https://www.youtube.com/watch?v=_pAoaObhAX0&list=PLFS4s3pfLP1z_UsiYaR-AKE_QLc5pr82-

Playlist gender tag : https://www.youtube.com/watch?v=7MgIkDOoG-s&list=PLFS4s3pfLP1xEfB_1Rsi52EwbOdR3hCK2

Publicités

2 commentaires sur “Sexe et genre

    1. Hmm je ne sais pas si j’emploierais le mot « débile ». Il y a d’un côté les gens queerphobes qui se voilent la face et d’autres pour qui ces sujets restent compliqué à comprendre car trop éloignés de leur éducation et des normes qui leur ont été inculquées.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s