Puis-je être trans/non-binaire si… ?

Foire aux questions

Transgenre = une personne dont le genre n’est pas exclusivement celui assigné à la naissance.

Non-binaire = une personne dont le genre n’est pas exclusivement homme ou femme.

Je vais utiliser trans comme un terme parapluie englobant aussi les identités non-binaires.

 

  • Puis-je être trans si je ne le savais pas étant enfant ?

Bien sûr ! Il y a beaucoup de personnes transgenres qui ne l’ont découvert que bien plus tard, durant leur vie d’adulte. Dans une société où on nous conditionne pour être le genre assigné à la naissance, il n’y a rien d’étonnant dans le fait de ne pas prendre conscience de sa transidentité jeune. Donc si tu ne le savais pas étant enfant, cela n’invalide pas du tout ta transidentité !

 

  • Puis-je être trans si je n’éprouve pas de dysphorie de genre ?

Certain.es pensent que la dysphorie est une expérience majeure de la transidentité mais d’autres pensent que ce n’est pas nécessairement le cas. Personnellement, je pense qu’il n’y a que toi qui puisses savoir qui tu es. Et si tu es trans et que tu ne ressens pas de dysphorie, alors tant mieux !

  • Puis-je être trans si je ne souhaite pas effectuer de transition ?

Oui, chacun.e suit son propre parcours et il n’y a pas une seule façon de vivre sa transidentité. Chacun.e transitionne – ou non – à sa manière. Il faut que tu fasses ce qui te met à l’aise TOI.

 

  • Puis-je être trans si je conserve mes pronoms et mon prénom de naissance ?

Oui, il y a un certain nombre de personnes trans qui conservent leur pronom et prénom de naissance pour diverses raisons possibles (impossible d’être out, avoir un genre non-binaire qui comprend en partie son genre assigné, etc.) On peut d’ailleurs tout simplement être à l’aise comme ça !

  • Puis-je être trans si j’ai une expression de genre typiquement féminine/masculine ?

Oui pour deux raisons : premièrement, car l’expression de genre et le genre ne sont pas directement reliés ; ainsi, être une personne afab très féminine et être non binaire, par exemple, n’est pas incompatible. Deuxièmement, « féminin/masculin » correspond en réalité à ce que la société catégorise comme étant féminin ou masculin.

  • Puis-je être trans si je veux garder mes cheveux longs/courts ?

Oui, pour les mêmes raisons que précédemment.

  • Puis-je être trans si je suis gay/lesbienne/autre ?

Oui car l’orientation sexuelle et romantique ne dépend pas du genre ; ce sont deux choses différentes. On peut tout à fait être, par exemple, un homme trans et être gay, être un homme trans et être bi, etc.

  • Puis-je être non binaire si je ne suis pas intersexe ?

Oui car la biologie et le genre ne sont pas la même chose. Inversement une personne intersexe n’est pas forcément non binaire, elle peut être un homme ou une femme.

  • Puis-je être trans si je m’identifie partiellement/parfois à mon genre assigné à la naissance ?

Oui, il est possible de s’identifier partiellement ou seulement à certains moments avec son genre assigné à la naissance. On peut avoir cela notamment avec les identités de genre non binaires suivantes :

           – demi-fille/demi-garçon (être partiellement fille/garçon)

           – bigenre (avoir deux genres)

           – genre-fluide (qui fluctue dans le temps et/ou selon les situations)

           – …

Si vous avez des questions auxquelles je n’ai pas pensé, posez-les dans les commentaires ! 😉

 

 

Documentation sur le sujet :

« It’s ok to be feminine » (Chase Ross)

« Trans enough (revisited) » + vidéos associées (cf. barre d’infos) (Chase Ross)

« I’m not « trans enough » » (Ryan Cassata)

« I’m not masculine enough » (Ty Turner)

« Complicated intersex feels » (Lane S)

« Thoughts on gender euphoria » (Lane for OutOfThisBinary)

Publicités

11 commentaires sur “Puis-je être trans/non-binaire si… ?

  1. Salut…j’aurais une question…je n’ait pas vraiment tout compris…je suis une fille est je me sens un peut garçon tout en voulant garder mon sexe féminin. ex: j’aime bien quand on me prend pour un garçons j’adord ça! j’ai surtout eu envi de me couper les cheveux à là garçonne , je m’entent bien avec les garçons…bref je voulais resemblé à un mec. Une perssonne ma dit que j’était au début de « trans » mais je suis trans ou autre chose?

    J'aime

    1. Salut ! Il est en effet possible que tu sois un garçon trans, ou une personne non-binaire. Un garçon trans peut vouloir garder son sexe, ça n’est pas incompatible, il n’y a rien d’obligatoire dans la transition (on peut prendre des hormones ou pas, on peut avoir des chirurgies ou pas, on peut changer de prénom ou pas, etc.) Si tu es avec des ami-e-s safe, tu peux leur demander de commencer à te genrer au masculin pour tester comment tu te sens et voir si ça te convient. Si tu as la possibilité de te couper les cheveux et que tu as envie, n’hésite pas, au pire ça repoussera 🙂 Prends le temps de faire ces petites expériences, ça te permettra de mieux savoir où tu en es.

      J'aime

      1. Oui je vois…alors je me suis coupé les cheveux , je suis contente mais quand tu dis trans hmm trans on n’est pas obligés de changer de sexe c’est ça? je vien de m’apercevoir que je déteste qu’on me genre au féminin…et aussi que ça me fait bizzare qu’on me genre au masculin…je suis perdu

        J'aime

      2. Non on n’est pas obligé de transitionner physiquement (changer de sexe n’est pas la bonne terminologie). On peut préférer être genré-e au neutre ou à l’inclusif. Aussi, le masculin peut te faire bizarre par manque d’habitude.

        J'aime

  2. Bonjour,

    Je me permets juste une petite question pour être certaine d’avoir bien compris.
    Lorsque vous employer le terme « trans », parlez-vous seulement des personne transgenre ou également des personnes transsexuelles ? Ou bien, peut-être la différence que je fait entre une personne transgenre et transsexuelle, fondée sur la modification du sexe, n’est pas correcte ?
    Je vous remercie 🙂

    J'aime

    1. Bonjour, effectivement la différence que tu fais entre transgenre et transsexuel n’est pas correcte. Transsexuel n’est qu’un vieux terme qui ne devrait plus être usité aujourd’hui. On emploie donc uniquement transgenre, dont l’abréviation est trans. Transgenre = une personne dont le genre n’est pas celui assigné à la naissance, qu’elle fasse une transition médicale ou pas 🙂

      J'aime

  3. Bonjour, merci beaucoup pour cet article.
    Je ne sais pas si ce que j’ai a exprimer a sa place en dessous, mais je ne sais pas trop où le dire.

    Déjà, il y a peu, j’étais a l’aise avec le fait d’être une meuf cis. Enfin, disons que je m’en foutais un peu. De toute façon, quand on me dit elle ou qu’on m’appelle par mon prénom de naissance, ça ne me dérange (dérangeais ?) absolument pas.
    Après faut savoir aussi que début collège j’ai eu envie d’affirmer mon style et il s’est avéré qu’il était très « masculin » (je suis pas trop a l’aise avec le fait de genrer des vêtements et un style vestimentaire mais bon…), parfois on m’appelait même monsieur, jeune homme et ça me faisait plus sourire qu’autre chose. Ensuite, quand j’avais 14/15 ans, mon beau père est arrivé dans ma vie et a décidé que j’étais pas une vraie fille : il m’a forcée a m’habiller avec des fringues du rayon femme qui me plaisaient pas forcément, qui me mettaient pas a l’aise mais je me suis laissée faire, j’étais complètement perdue et je me suis dit que c’était peut être mieux comme ça, qu’au moins il n’y avait plus d’ambiguïté à mon sujet, etc (j’étais encore assez jeune et je n’avais aucune connaissance de la transidentité + j’avais encore une vision très binaire des genres).
    Il y a peu j’ai eu 18 ans, je suis partie de la maison familiale pour vivre seule et depuis, j’ai recommencé à porter des fringues qui me plaisent : des hauts larges, qui sont pour moi ni « féminins » ni « masculins » (même si je trouve souvent mon bonheur au rayon homme) avec des jeans aux couples plus droites, moins ajustés, moins serrés etc. Et je me suis jamais sentie aussi à l’aise avec moi même, j’avais regagné confiance en moi etc… (j’ai aussi arrêté de porter des soutifs)
    Et puis aujourd’hui je me sens contrainte de remettre un soutien gorge et j’ai ressorti un de mes hauts de mon ancienne garde robe car je dois faire des visites d’appartements et ma mère m’a dit que je devais soigner mon apparence.
    En enfilant mon haut (un truc avec des motifs floraux, léger décolleté, qui met bien en valeur ma poitrine) je me suis rarement sentie aussi mal. J’ai l’impression d’être en complète contradiction avec qui je suis, et en allant dehors j’étais tout le temps au bord de la crise d’angoisse.

    Honnêtement, je suis très confuse. Ça ne m’étais jamais arrivé, et puis ce haut, je le tolérais encore il y a quelques mois, là j’ai juste envie de l’arracher et de remettre un de mes t shirts Gundam que j’aime tant. J’aime pas la silhouette qu’il me donne, j’aime pas sa coupe, j’aime rien, j’aime pas ce dont j’ai l’air, j’aime pas ce que je vois dans le miroir quand je porte ce fichu haut.

    Je ne sais pas si je peux dire que c’est de la dysphorie, je ne me sens déjà pas légitime en tant que potentielle personne non binaire. Mais quand j’y réfléchis, je me sens bien mieux quand je ne me pose pas de questions sur mon genre, quand je ne cherche ni a ressembler à une fille, ni à un garçon, je suis juste moi…
    Ce qui me perturbe le plus dans tout ça, c’est que j’ai dans ma garde robe quelques jupes, et deux hauts que j’aime beaucoup qui mettent aussi en valeur ma poitrine et pourtant, je n’ai pas le même ressenti que celui que j’ai maintenant.

    Et du coup, je ne sais vraiment si c’est juste un caprice de ma part, ou si je peux commencer à m’affirmer en tant que personne non binaire (et l’idée me plaît pas mal)

    J’ai juste archi peur de pas être légitime… Et puis j’en sais si peu ! Je me renseigne beaucoup depuis deux trois jours mais je reste vraiment perdue.

    J’aurais aimé avoir la réponse d’un.e concerné.e et comme ton site est le meilleur que j’ai trouvé, je me permets de parler de tout ça ici.

    Merci beaucoup de l’attention portée à mon message

    J'aime

    1. Bonjour,
      la dysphorie peut en effet s’empirer après une prise de conscience : certains vêtements qu’on supportait auparavant peuvent devenir insupportables (car avant on refoulait le malaise).
      Si l’idée de t’affirmer comme non-binaire te fait du bien, c’est probablement que tu es non-binaire. La peur de ne pas être légitime ou de faire « un caprice » comme tu dis est parfaitement normale, ce sont des moments de doutes qui arrivent à beaucoup d’entre nous. Il n’y a pas besoin d’être une encyclopédie sur les sujets non-binaires pour t’affirmer non-binaire non plus, ne t’inquiète pas, nous avons tous-tes commencé quelque part un jour !
      Ce que je peux te conseiller c’est de tâter le terrain, faire des petites « expériences » sur ton genre pour y voir plus clair, sur des choses qui sont réversibles : teste des vêtements, une coupe de cheveux, peut-être des nouveaux pronoms avec une personne de confiance ou dans ta tête ou par écrit, pense à toi comme étant non-binaire, etc. Cela te permettra de mieux te situer et de savoir quels sont tes besoins.
      Bon questionnement !

      J'aime

  4. Bonjour.
    Mon message va probablement être long je m’en excuse d’avant.

    Je suis une femme. Je l’ai toujours été. Oui mais voilà, je ne suis pas QUE ça. Quoi d’autre ? Un homme ? Peut être, un peu, parfois, souvent ces derniers jours. Je ne saurais dire. Depuis gamine on me dit que j’ai un côté très masculin qui ressort, mes amis me le disent. Moi même je dis toujours que j’ai un côté Roger chez moi, genre le gars camionneur pilier de comptoir du PMU et charretier au possible. Dans l’attitude au delà de mon langage, je peux avoir une démarche très féminine comme en avoir complètement rien à foutre.

    Autrefois, au lycée, j’avais un style très « féminin ». Je portais tout le temps des robes ou des jolis hauts. Je portais des talons, du rouge à lèvre. Je soignais mon apparence et ça me plaisait qu’on me considère comme une « femme séduisante ». Depuis plusieurs années je ne me féminise plus autant. Je ne porte pas de talons sauf quand j’y suis obligée ou que j’en ai vraiment envie. Je porte rarement des robes. Mais surtout, il y a des jours où je me sens femme, et d’autres où j’aurais préféré être un homme. Des jours où je pars le matin après m’être faite toute belle, en robe talons etc, attitude féminine un peu pincée genre grande dame. Et 5h après je me sens frustrée j’ai envie de tout retirer parce que j’ai l’impression d’être déguisée, de jouer une comédie dans laquelle je ne me reconnais pas. Mon compagnon m’a dit que ce serait bien que je sois un peu plus féminine. Mais je ne m’en sens pas capable, de reporter des robes constamment etc. Alors que par moment j’en ai absolument pas envie.

    Au début je ne faisais pas trop attention à ce qu’on disait de ma personnalité, que j’avais ce côté mec, pour moi c’était une blague pour décomplexer mon côté charretier. Mais depuis quelques semaines ça revient en force. Ma psychiatre me l’a redit, mon ostheo également alors qu’il ne savait rien de ma vie et de mon vécu. Résultat, ça fait son bout de chemin. J’ai découvert un groupe de musique (de la kpop donc hors sujet mais j’y viens lol) qui m’apporte beaucoup sur plein de chose. Je me suis mise à copier leur style vestimentaire, d’abord avec les boucles d’oreille puis les colliers, le type de t shirt, le pantalon… J’ai acheté récemment un jean très boyfriend et un t shirt de mec. J’en avais presque honte, comme si on allait me regarder de travers et me dire « c’est pas ta place ici ». Je n’ai pas osé rentrer dans un magasin type Celio etc, encore moins d’aller essayer en cabine chez les mecs.

    Et pourtant… Je sais dans le fond que je suis une femme. Pas parce que j’ai un vagin des cheveux longs et du mascara. Pour moi c’est pas ça qui fait une femme. Parfois mon corps ne me dérange pas, qu’on me féminise non plus. J’aime aussi me sentir femme, mais pas toujours. Là est le « problème » même si ça n’en est pas un. Parfois je me lève et je n’aime pas l’idée d’être une femme, je n’aime pas qu’on me regarde et me trouve peut être séduisante, qu’on relique ma poitrine. Je n’aime pas cette sensation de me dire « t’es en robe talons alors agit comme une femme sinon ça va créer un sacré décalage ». Au delà de me sentir homme ou femme, je me sens frustrée. Je ne pense pas que ce soit forcément nécessaire de toujours mettre les choses dans une case. Mais parfois ça aide. Et si je suis une femme, je ne suis pas que ca. Mais alors quoi ? Mon Roger justement, qu’est ce que ca veut dire de moi ? Parfois dans des vêtements féminins, je me sens bien et d’autres fois déguisée. Parfois dans des vêtements plus masculins ou neutres, je me sens bien et d’autres fois j’ai l’impression que ça ne correspond pas à ce que je suis « censée être ».

    J’ai fait des recherches mais autant dire que je galère. Je n’ai personne autour de moi à qui parler de ça ou qui pourrait m’éclairer, même si je sais que c’est à moi de trouver ce que je suis et pas aux autres. Seule c’est compliqué… Plus les jours passent plus je me sens frustrée sans savoir mettre un mot pour réellement savoir qui je suis. Genderfluid, agenre, neutral gender? J’en ai aucune idée. Je ne suis même pas bien renseignée sur la multitude de termes qui existent, lequel me correspondrait le mieux.

    Par ailleurs, je sais que je ne souhaiterai pas avoir le corps d’un homme tout le temps. Ce serait tellement plus simple si en un claquement de doigt on pouvait switcher lol. Pour cette raison je sais que je ne suis pas transgenre au sens du « je me sens homme dans le corps d’une femme ». Parce que je suis aussi une femme, je ne le nie pas. Donc mon corps me convient à peu près même si c’est pas toujours le cas. Qui ne voudrait pas connaître ne serait ce qu’une journée l’effet que ça fait d’avoir le corps de l’autre sexe ? Bien sûr que la curiosité me pousse aussi à vouloir savoir. De là à le garder ? Non. J’aime avoir des formes et parfois je voudrais avoir un torse.

    Bref, voilà le message beaucoup trop long d’une personne complètement paumée haha.

    J'aime

    1. Bonjour,
      d’après ta description, tu pourrais être genderfluid. Néanmoins, sache que le terme général non-binaire convient aussi. Laisse toi le temps d’explorer ton identité en essayant des termes, petit à petit tu trouveras ton équilibre.
      Bon courage.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s