Petit dico de français neutre/inclusif

Ce qui est présenté ici est issu de l’étude de mon sondage sur le langage dans la communauté non-binaire 2017.

 

1.    La différence entre le neutre grammatical et l’inclusif

 

  • Le neutre grammatical sert à désigner une personne non-binaire, ce genre est exclusif aux personnes non-binaires.

Attention : le neutre grammatical n’est pas la même chose que le genre neutre ou neutrois. On peut par exemple être agenre, maverique, demi-garçon, demi-fille, bigenre, genre-fluide, etc. et utiliser le neutre grammatical pour se désigner.

Le neutre grammatical n’existe pas réellement à l’heure actuelle en langue française qui ne possède que le féminin et le masculin. Certaines formes émergent doucement, comme par exemple « heureuxe » pour heureux/heureuse.

 

  • L’inclusif est une forme non-genrée qui permet de désigner une ou des personne(s) de genre(s) inconnu(s), un groupe de personnes de genres différents (la dominance du masculin prend ainsi fin), ou une personne non-binaire qui souhaite utiliser l’inclusif (pour ne pas se genrer, parce qu’elle a plusieurs genres, etc.)

L’inclusif se forme actuellement avec un tiret, un point (.), un point médian (•), une apostrophe entre le masculin et le féminin ou bien avec le E du féminin en majuscule (content-e, content.e, content•e, content’e, contentE). Le désavantage de ces formes est qu’elles fonctionnent bien à l’écrit mais sont impossibles à utiliser à l’oral. De plus, à titre personnel, je n’aime pas non plus l’idée d’être « des bouts de mots » avec des tirets/points/apostrophes et souhaite donc l’existence de mots à part entière mais ça n’engage que moi évidemment (et plusieurs formes peuvent coexister).

Pour toutes ces raisons, un inclusif alternatif à ces formes typographiques est nécessaire.

Quand c’est possible, on peut également utiliser des mots valises (nouveau/nouvelle devient nouvelleau, danseur/danseuse devient danseureuse), ces derniers étant plutôt facile d’utilisation notamment à l’oral.

Note : on peut reprocher aux mots valises d’être issus d’un mélange de féminin et masculin et d’être donc trop binaire.

 

 

Certaines personnes ne font pas de distinction entre neutre et inclusif mais pour d’autre il est important de la faire. En effet, le neutre est une façon de se réapproprier le genre grammatical en se genrant (au neutre donc), cela donne de l’existence et du pouvoir. Au contraire, certaines personnes trouveront du pouvoir dans le fait de ne pas se genrer, et l’inclusif est aussi utile pour mettre fin à la dominance du masculin et genrer quelqu’un dont on ne connaît pas le genre.

Cependant, il est vrai que mettre en place une réelle distinction entre neutre et inclusif en créant deux nouveaux genres grammaticaux à part entière dans la langue française parait compliqué, c’est pourquoi en pratique, à part sur quelques mots, les terminaisons du neutre et de l’inclusif se confondront pour n’avoir qu’un seul nouveau genre grammatical nouveau, qu’on appellera le neutre grammatical. Le neutre et l’inclusif diffèreront tout de même sur quelques mots spécifiques.

 

2.    Propositions de règles pour le neutre grammatical

 

*Pronoms :

Féminin Masculin Neutre
Il Elle ·      Le plus populaire : iel (variantes orthographiques => yel / ielle)

·      Proposition de Alpheratz : al

·      Autres possibilités : ol, olle, ul, ulle, ael, æl, aël, ille, i, im

Lui Elle ·      Le plus populaire : iel

·      Le second plus populaire : ellui

·      Autres possibilités : al, ol, olle, ul, ulle, ael, æl, aël, ille, i, im

Eux Elles ·      Elleux

·      Iels

·      Euxes

·      Als

Le La ·      Lo me parait le plus pertinent

·      Li

·      Lu

·      Lae et lea sont aussi pas mal utilisés mais assez binaires

Un Une ·      An (à prononcer comme dans plan)

·      Um

Mon, ton, son Ma, ta, sa Man, tan, san
Ce / cet Cette Cet
Celui Celle Cellui
Ceux Celles ·      Celleux

·      Ceuxes

 

*Titres de civilité : mix (abrégé Mx) est le plus populaire, emprunté à l’anglais. On peut aussi proposer : misix, monestre (version veillie de « mon être »), mossim…

 

*Accords :

Féminin

Neutre

Mots-types

–te, -de, -ve

-s

contente => contens, grande => grans, craintive => craintis.

–se, -sse, -ce

-xe

heureuse => heureuxe, jalouse => jalouxe, joueuse => joueuxe douce => douxe, rousse => rouxe.

-enne, -onne, -ienne, -ère, -a, -une, -ane

-an

citoyenne => citoyan, mignonne => mignan,
musicienne => musician,
passagère => passajan (ou passagean), ma => man,
une => an / brune => bran
paysane => paysan (masculin = neutre pour cette exception).

-esse avec une syllabe en plus que le masculin

-é ou -æ

maitresse => maitré, princesse => princé.

-ice

mots valises ou alternative proposée par Alpheratz : -aire

actrice => acteurice ou autaire, danseuse => danseureuse ou dansaire, chanteuse => chanteureuse ou chantaire.

Exceptions : celle => cellui, celles => celleux, elles => elleux, belle => belleaux, gentille => gentile

 

*Mots spécifiques (relations familiales)

Masculin Féminin Neutre Inclusif
Homme Femme Lumme, Lœmme Personne / humain
Garçon / fils Fille Fim Personne / enfant
Père Mère Parent Parent
Papa Maman Baba, Mapa, …  
Frère Sœur Adelphe, Froeur Adelphe
Neveu Nièce Ness Ness
Oncle Tante Toncle Toncle
Tonton Tata, tatie Tonti  
Grand-père Grand-mère Grand-parent Grand-parent
Papi, pépé Mamie, mémé Pami, Pémé  
Cousin Cousine Cousan Cousan
Paternité Maternité Neuternité Parentalité
Mari, Epoux Femme, Epouse Partenaire, Epouxe Partenaire, Epouxe
Copain Copine Copan, copaine Copan, copaine

Note : les cases vides n’ont pas besoin d’exister à l’inclusif, on peut dire « ton père » au lieu de « ton papa » donc on peut dire « ton parent » au lieu de trouver une alternative inclusive.

Note 2 : Fim n’est pas mon idée, voir ce blog. Ness n’est pas non plus mon idée, vous vous reconnaîtrez. 😉

 

*Autre propositions :

Masculin Féminin Neutre Inclusif
Vieux, vieil Vieille Vieil Vieil
Beau, bel Belle Bel, belleau Bel, belleau
Nouveau, nouvel Nouvelle Nouvel, nouvol, nouval Nouvel, nouvol, nouval

 

*Le cas des mot épicènes : ce sont des mots qui sont identiques à tous les genres grammaticaux. Par exemple, le mot « journaliste » est le même au masculin et au féminin. Il est donc logique qu’il soit également identique au neutre et à l’inclusif. On garde donc « journaliste » dans tous les cas.

Il y a des mots épicènes à l’oral ayant une variation orthographique : par exemple, « ami / amie ». Je suis pour la simplification orthographique du français, et à mon sens il n’est pas nécessaire de faire une distinction à l’écrit, là où elle n’existe pas à l’oral. Je suis donc pour conserver « ami » comme épicène. Néanmoins, si vous y tenez, on peut tout de même proposer d’autres variations orthographiques : amië pour le neutre et ami’e pour l’inclusif. Idem pour les participes passés : garder maquillé pour tout les genres, ou des variantes orthographiques (maquillæ / maquilléë pour le neutre et maquillé’e pour l’inclusif).

Publicités

21 commentaires sur “Petit dico de français neutre/inclusif

  1. Bonjour,
    Tout d’abord, merci pour ce travail incroyable !

    J’ai une question concernant les pronoms possessifs « mien(s) » et « mienne(s) ». Par quoi les remplacerait-on au neutre ?
    Par exemple :
    « C’est ton frère/ta sœur ? »
    « Non, c’est le mien/la mienne. »

    Au neutre, on aurait donc :
    « C’est tan adelphe ? »
    « Non, c’est lo X. »
    Ca suivrait le modèle de « musicien/ne => musician » et deviendrait du coup « Lo mian » ? Au pluriel, « les mians » ?

    Merci d’avance pour ta réponse.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour, merci pour votre texte. Je suis en train de traduire un texte du portugais brésilien vers le français et je me suis retrouvé coincé devant un terme neutre. Le texte en portugais: « Todas, todos, tudo, txdxs », en français: « Toutes, tous, tout, ??? ». Ce dernier mot n’existe pas vraiment en portugais, mais c’est une manière actuelle de désigner « Tous » ou « toutes » sans que ce soit masculin ou féminin (le « x » remplaçant la binarité de genre). En français, comment pourrait-on écrire ce « toutes » ou « tous » neutre? Je vous remerci déjà l’attention.

    J'aime

  3. Bonjour, merci pour tout ce boulot.
    Quel mot pour vrai’e en inclusif ? En 2016 c’était l’apostrophe qui était proposée, mais dans la version 2018 je ne voit pas la terminaison en ai.
    On utiliserait quoi ? vran ? (« toi t’es an vran adelphe »)
    autre exemple qui n’est pas explicitement dans le tableau : frais/fraîche (« Tu as tout perdu au jeu ? Te voilà fraîche, man pauvre enfant ! »), et il y en a p-ê d’autres
    Merci.

    J'aime

    1. Bonjour, comme vrai-e se prononce pareil à l’oral au masculin et au féminin, je suis d’avis de garder également cette prononciation pour le neutre à l’oral, histoire de ne pas trop compliqué les choses. A l’écrit, du coup, on peut mettre vrai’e, vrai-e, vrai, vraie, comme on veut j’imagine ? Je suis souvent d’avis de faire au plus simple graphiquement quand c’est possible, soit « vrai ».
      Pour frais/fraîche, peut-être frais en prononçant le S ? Fraisse ?

      J'aime

      1. Merci pour tes réponses. Pour frais j’avais pensé aussi à frais en prononçant le S. Donc super.
        Pour « vrai » ma question se posait pour l’écrit effectivement. Je n’avais pas noté que pour « bel » et « vieil » le consensus du neutre/inclusif gardait le masculin. Idem tu parlais explicitement des mots épicènes à l’oral à la fin de l’article et effectivement tout ce que tu dis pour « ami » peut s’appliquer à « vrai ».
        Donc c’est parfait, tout est clair.
        Merci encore pour ces réponses.

        J'aime

      1. J’emploie également le mot eun pour un/une, et dans mon cercle militant, eun et um sont les plus courant. ^^
        De même que je le garde dans « auqueun » et « chaqueun »

        J’ai un peu du mal avec um parce qu’à l’oral, il passe souvent pour « une » !

        Aimé par 1 personne

  4. Hello, merci pour cet article.
    Je beugg sur  » toutes et tous –>. ça donne quoi stp ? »

    L’idée est que je suis en train de créer une marque et des cours destinés à « tout le monde » mais cette expression me pose problème..

    Merci d’avance pour ta réponse.
    Vanessa

    J'aime

  5. Bonjour ! Je voulais savoir pour les participes passés comme dans l’exemple « je me suis senti » devient-il « je me suis sentis »? Comment l’écriveriez vous ?

    J'aime

    1. Personnellement je supprimerais les accords des participes passés qu’on n’entend pas à l’oral donc j’écrirais « je me suis senti » (écriture la plus proche du phonétique). Mais tu peux aussi écrire « je me suis senti-e ». Je n’utiliserais pas « je me suis sentis » (s prononcé) parce que ça rajoute une distinction phonétique qui n’existe pas à l’oral dans je me suis senti vs je me suis sentie.

      J'aime

      1. En fait le s (dénotant souvent le neutre) serait également non phonétique. Probablement comme dans « intervenans » ou « étudians ».

        J'aime

Répondre à Claudio Serra Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s