Playlist queer et triste

Après une playlist queer et pêchue, je vous propose une playlist queer et triste, parce que tout n’est pas tout rose dans la vie (sans blague ?) et la musique sert aussi à évacuer. Des fois on a envie de chialer un bon coup et on va quand même pas chialer sur de la musique cishet ? lol

Elle correspond bien sûr à mes goûts et tout n’y figure pas. Par contre, tu peux partager en commentaire, j’y ferai peut-être des trouvailles 😉 

J’ai aussi essayé de couvrir une majorité d’identités queers et d’intersections mais je n’ai pas forcément tout trouvé…

 

  1. Too Good at Goodbyes – Sam Smith

 

On commence avec le chanteur gay Sam Smith, qui s’identifie autant à une femme qu’à un homme. Il y parle d’une relation compliquée et le clip montre divers couples.

« Je ne vais jamais te laisser être trop proche de moi, même si tu signifies le meilleur de moi, car à chaque fois que je me dévoile ça me blesse. Je ne vais jamais être trop proche de toi, même si je suis le meilleur de toi, au cas où tu m’abandonnes et me laisse dans la poussière. A chaque fois que tu me blesses, je pleure moins. A chaque fois que tu me laisses, mes larmes sèchent plus vite. »

 

 

2. Sleepover – Hayley Kiyoko

 

Comment faire cette playlist sans notre Lesbian Jesus ? Dans Sleepover, elle met en musique les difficultés des personnes queers dans un monde hétéronormatif.

« Je me sens mal, mal. Même quand tu es près de moi, ce n’est pas ce que j’imagine. Tu veux être meilleures amies pour toujours, mais j’ai quelque chose de mieux. »

 

 

3. Stangers – Halsey et Lauren Jauregui

 

Deux chanteuses bi qui parlent d’une rupture, ici symbolisée par un match de boxe.

« Elle ne m’embrasse plus sur la bouche, car c’est plus intime que ce qu’elle pense qu’on devrait être. (…) Tu as dit que nous n’étions plus des amantes, juste des étrangères, avec la même purin de faim d’être touchées, d’être aimées, de sentir quoique soit. »

 

 

4. On your sides – The Veronicas (avec Ruby Rose)

 

Jess (l’une des deux jumelles du groupe The Veronicas) est bi et elle est d’ailleurs réellement sortie avec Ruby Rose, lesbienne et de genre fluide, qui apparaît dans cette vidéo. Ca parle entre autre d’addiction. Attention, la vidéo peut être trigger pour certain-e-s.

« Pour traverser les moments difficiles, je suis de ton côté. »

 

 

5. The village – Wrabel (avec August Aiden)

 

Wrabel, un artiste gay, chante à propos de la transphobie. Le personnage principal de son clip est interprété par un homme trans que sa famille n’accepte pas. La fin est tout de même positive et offre un peu d’espoir.

« Iels disent ‘n’essaye même pas de faire ça, de couper tes longs cheveux, tu fais ce qu’on te dit’. Iels te disent ‘réveille toi, va te maquiller, c’est juste une phase’. (…)  Il y a un problème avec le village, dans le village, il n’y a aucun problème avec toi. »

 

 

6. Bloodstain – Wrabel

 

Encore une chanson de Wrabel mais qui parle cette fois-ci de rupture amoureuse.

« J’ai été amoureux et plus amoureux depuis que j’ai 19 ans, ouvrir mon coeur a laissé une tache de sang, et je ne sais pas comment faire pour qu’un homme reste. »

 

 

7. The greatest – Sia

 

TW : attentat (Pulse)

Cette chanson par l’artiste pansexuelle Sia parle des attentats queerphobe du Pulse (Orlando).

« N’abandonne pas, je n’abandonnerai pas, n’abandonne pas, non non non. Je suis libre d’être la meilleure, je suis en vie. »

 

 

8. One bad night – Hayley Kiyoko

 

TW : transmisogynie

Une autre chanson d’Hayley Kiyoko mais où cette fois-ci elle met en avant l’histoire d’une femme trans – jouée par une femme trans, Erin Armstrong-, à la rue, qui subi une attaque transphobe mais est défendue par un jeune homme avec qui commencera une amitié. La fin est donc positive et remonte le moral.

« Parle avec le bout de tes doigts, n’arrête pas la voiture, conduis. » 

 

 

9. Gravel to tempo – Hayley Kiyoko

 

Oui je sais, encore elle. Mais elle est géniale aussi, c’est pas de ma faute quoi ! Cette chanson-ci parle de lesbophobie, et du fait de réussir à s’assumer devant les filles hétéro au lycée.

« Je ne me sens pas à ma place, je pense que je suis un monstre déguisé. (…) Je ferai ça à ma façon, peu importe si je craque, je dois être seule. »

 

 

10. Cold war – Janelle Monae

 

L’artiste pansexuelle Janelle Monae semble parler au travers de cette chanson d’oppression et de luttes pour ses droits.

« C’est une guerre froide, tu ferais mieux de savoir ce pour quoi tu te bats. (…) J’essaye de trouver ma place, on m’a fait croire qu’il y avait quelque chose de mal avec moi, et ça me blesse. »

 

 

11. Check Engine – Ryan Cassata

 

TW : alcoolisme

Ryan Cassata est un homme trans. Il chante : « Mec, je brûle, je suis cendres, j’ai trop de colère pour rester passif, mais j’ai besoin d’un autre verre »

 

 

14. Judge me – Julia Zelg

 

Dans un style complètement différent, je vous présente Julia Zelg une artiste brésilienne qui vit en Angleterre. Dans cette chanson, elle parle d’oppression en général et plus précisément de lesbophobie. Attention, TW : le clip dépeint une violente agression lesbophobe/raciste.

« On n’est peut-être rien pour toi, mais je suis tellement fière d’être moi. (…) Juge-moi autant que tu le peux, blesse-moi autant que tu le peux car tu ne comprends pas. »

 

 

13. Translucent – Morgxn

 

On termine en beauté sur une chanson qui parle d’enbyphobie/queerphobie (TW : agression). En effet, au tout début de la vidéo, Morgxn auditionne pour un rôle pour lequel il est refusé, sous prétexte qu’il n’est pas assez masculin. La suite de la vidéo dépeint les difficultés à naviguer dans un système de genre binaire quand on n’y correspond pas. A la fin du clip, Morgxn modifie le a de son prénom en x, alors qu’il va entrer sur scène. Notons que la fin est donc positive car marque une transition.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s