Les aromantiques ne sont pas une sous-catégorie de l’asexualité

Aromantique (aro) : une personne qui ne ressent pas (ou très peu) d’attirance romantique.

Asexuelle (ace) : une personne qui ne ressent pas (ou très peu) d’attirance sexuelle.

Aroace : une personne aromantique et asexuelle.

  

Il n’est pas rare de lire « les personnes asexuelles » (ou « les ace ») quand l’auteur-e veut en réalité dire « les personnes asexuelles et/ou aromantiques » (ou « les aro et/ou ace »). De même, dans les représentations LGBT+, il est fréquent que seul le drapeau ace soit présent et cela à cause d’une méconnaissance de l’aromantisme. En effet, les gens pensent trop souvent que lorsqu’on dit « les asexuel•le », cela englobe également les aromantiques et est suffisant. Or, ce n’est pas le cas.

     

Tout d’abord, les communautés aromantiques et asexuelles sont distinctes. On peut être aromantique mais pas asexuel•le(et inversement).

Pour le comprendre, il faut faire appel au modèle des attirances séparées. Ce modèle dit que les attirances sexuelles et romantiques ne vont pas nécessairement de paire chez tout le monde et peuvent être différentes. On explicite alors deux orientations : une orientation sexuelle (avec souvent un suffixe en –sexuel) et une orientation romantique (avec souvent un suffixe en –romantique). Par exemple, on peut être asexuel•le et biromantique. On peut aussi être bisexuel•le et aromantique.  

Ainsi, lorsqu’on vous dites « les asexuel•les » à la place de « les asexuel•les et/ou aromantiques », vous excluez les aromantiques non-asexuel•le ( = allosexuel•les).  

De plus, même pour les aro qui sont aussi asexuel•les, vous invisibilisez leur identité aro. L’aromantisme correspond à un vécu différent de l’asexualité et à des spécificités en termes d’oppression (arophobie). Il est important de le mentionner. Si certaines personnes aroace (aromantiques et asexuelles) ne sont pas dérangées d’être englobées dans juste « ace », la partie « aro » est pourtant d’égale importance ou plus importante que la partie « ace » de l’identité pour bien d’autres aromantiques.  

    

Il est donc nécessaire de citer les personnes aromantiques et d’inclure le drapeau aromantique dans vos posts,visuels, etc. N’oublions pas d’ailleurs que le A de LGBTQIA+ (1) n’est pas seulement pour Asexuel-le mais aussi pour Aromantique.

  

Le drapeau aromantique

    

Si vous cherchez un terme qui englobe réellement les aro et/ou ace, vous pouvez dire « les A » (ce qui se comprendra en contexte mais nécessitera quand même d’être expliqué au moins une fois). Il existe aussi l’abréviation « a-spec » (pour spectre A), courante en anglais mais encore peu employée dans nos milieux francophones (et à vrai dire, je ne sais pas si elle se transpose si bien que cela en français, je ne suis pas fan).

    

Bref, s’il y a un truc à retenir de ce court article, c’est que l’aromantisme n’est pas une sous-catégorie de l’asexualité mais bien une orientation à part entière, qu’il faut mentionner aux côtés des autres orientations queers.

       

(1) LGBTQIA+ : Lesbienne, Gay, Bi, Trans, Queer, Intersexe, Aro/Ace

Un commentaire sur “Les aromantiques ne sont pas une sous-catégorie de l’asexualité

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s