Captain Marvel, une héroïne féministe (sans spoilers)

Article court, temps de lecture estimé : moins de 5 minutes

 

Cet article n’était pas prévu mais waouh, il fallait que je vous parle de Captain Marvel. En effet, ce film a été une très bonne surprise pour moi (j’y suis allé sans avoir vu la bande annonce, ni même avoir lu le synopsis). C’est pourquoi je souhaitais vous en faire part. Cet article ne contiendra pas de spoilers au delà du scénario de base (aussi, il n’abordera pas de manière exhaustive tous les thèmes du film).  

 

   

Captain Marvel est un film de super-héroïne. Il raconte l’histoire de Vers, qui a perdu la mémoire 6 ans auparavant. Elle se trouve au début du film sur une planète du peuple Kree, où elle s’entraîne pour faire partie d’un commando visant à combattre les Skrulls, avec qui les Kree sont en guerre. Vers possède un grand pouvoir, celui générer des photons. Son mentor lui dit qu’elle n’arrive pas à contrôler correctement son pouvoir, car elle se laisse submerger par les émotions. Lors de sa première mission contre les Skrulls, rien ne va se passer comme prévu bien évidemment… A partir de là commence une quête d’identité pour Vers, dont les souvenirs reviennent par bribes. Qui est-elle et que lui est-il arrivé ?

 

 

Aussi bien dans le présent que dans le passé, les gens autour d’elle la découragent de poursuivre ses instincts, ses envies et ses rêves : on lui dit qu’elle n’y arrivera pas toute seule, qu’elle est trop faible, qu’elle une fille, qu’elle ne sait pas contrôler ses émotions, etc. En particulier dans le passé, elle évolue dans un milieu très masculin où les femmes sont peu considérées. La quête de Vers est alors également une quête émancipatrice. Le message du film est résolument féministe : elle peut y arriver par ses propres moyens et elle se relèvera toujours face à l’adversité.

D’ailleurs, Vers n’est pas le seul personnage féminin à suivre cette voie émancipatrice. Le film comporte en effet une femme noire qui élève sa fille seule et est pilote de chasse dans un monde très masculin. Elle cherche à s’y illustrer, à poursuivre ses rêves et à enfin réaliser une mission importante. Sa fille l’admire et l’encourage à aller au bout de ses ambitions. L’enfant représente alors les jeunes filles pour qui les personnages féminins bien écrits sont si importants : les héroïnes sont des modèles et leur apprennent à ne pas avoir peur de leurs propres ambitions dans la vraie vie.

 

 

Le film se focalise également sur une amitié entre deux femmes, plutôt qu’une romance. En tant que personne aromantique, c’est très agréable à regarder, car il n’y a pas d’histoire d’amour inutile qui tombe comme un cheveu sur la soupe (comme c’est le cas dans beaucoup trop de films). Au contraire, pour une fois, c’est l’amitié qui est mise en avant.

Cela participe également au fait que les femmes du film ne sont pas définies par leurs relations à des hommes et sont indépendantes d’eux. Dans beaucoup trop de films, les femmes sont réduites à « l’intérêt romantique du héro masculin ». On peut faire un film bien où une femme n’est pas réduite à cela tout en ayant une histoire romantique avec un homme, je ne dis pas le contraire ; mais pour une fois, bannir complètement la romance hétéro de l’écran, ça fait du bien !

 

J’ai tout de même une petite critique à faire au film : elle a les cheveux détachés tout le temps. Avoir les cheveux dans les yeux en plein milieu de l’action, c’est quand même sacrément pas pratique ! Ca n’a pas de sens qu’elle se batte avec les cheveux détachés. Si les héroïnes sont souvent représentées ainsi c’est parce qu’il y a un biais sexiste qui juge les femmes comme étant plus belles et plus attirantes en ayant les cheveux lâchés. Je veux voir plus d’héroïnes se battre avec un chignon bien serré, personnellement, je trouve cela bien plus logique et réaliste.

J’ajouterai également que, bien que le film ait un message positif et empouvoirant pour les femmes, ça n’est pas le summum de l’intersectionnalité non plus (c’est-à-dire que les personnages ne cumulent pas différentes oppressions, à part la femme noire). Le personnage principal reste une femme cis blanche valide mince et dans les critères de beauté standard. Par contre, ce que fait le film de féministe, il le fait bien. C’est un début positif, même si on attend légitimement des représentations plus diverses dans ce type de films à l’avenir. Par exemple, une héroïne transgenre et noire !

 

En conclusion, Captain Marvel est un film avec un message féministe qui met en avant une super-héroïne méga badass, en quête d’identité et d’émancipation. Et en bonus : le film est garanti sans romance ! Il y a de quoi passer un bon moment, je vous le recommande chaudement. 😉  

Si tu apprécies mon travail, tu peux me soutenir gratuitement sur tipeee en regardant un clip, ou avec un don ponctuel ou mensuel à partir de 1€.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s