Vocabulaire inclusif/neutre autour de la périnatalité

Vous le savez, le français inclusif et neutre ça me passionne. Le congé de « paternité » vient d’être rallongé, j’ai donc pensé m’attaquer aujourd’hui au vaste domaine de la périnatalité où le vocabulaire est très très hétéro-cis-centré et mériterait bien d’être revisité !

Car oui, il n’y a pas que des pères qui bénéficient de ce fameux congé de « paternité ». En effet, certains couples ne sont pas hétéro ! Il faut aussi prendre en compte que les personnes transgenres existent : ainsi, un homme trans ou une personne non-binaire peut parfois vivre une grossesse ou être parent.

Vous allez très vite voir que ce n’est pas si compliqué, tous les termes existent déjà (ou presque) et la majorité sont transparents (lol) : ils se comprennent tout de suite ! Partant de là, c’est juste un petit effort au début pour changer ses habitudes puis ça coule de source, promis !

Alors, c’est parti, petite liste !

  • Personne enceinte au lieu de « femme enceinte ». On accorde « enceinte » ainsi : enceinte (féminin) / enceint (masculin) / enceint-e (inclusif) / enceins (neutre, on prononce le s). (Au passage on parle de personne réglée pour une personne qui a un cycle menstruel tout simplement).
  • Parturient-e (personne qui accouche) au lieu de « femme qui accouche ». Ca donne : parturiente (féminin) / parturient (masculin) / parturient-e (inclusif) / parturiens (neutre, on prononce le s).
  • Personne allaitante au lieu de « femme allaitante ».
  • Accompagnant-e en salle de naissance (ce n’est pas forcément un-e partenaire qui accompagne pour l’accouchement !)
  • Partenaire / conjoint-e / co-parent (car ce n’est pas forcément « le père », « le mari », tous les couples ne sont pas hétéro)
  • Maïeuticien-ne au lieu de « sage-femme » (le « femme » dans « sage-femme » se réfère à la-e patient-e et non à la-e praticien-ne ! Selon l’usage, un homme sage-femme est donc bien sage-femme et non sage-homme. On parlera donc de maïeuticien pour un homme sage-femme, maïeuticienne pour une femme sage-femme, maïeuticien-ne à l’inclusif et maïeutician au neutre.)
  • Congé de grossesse à la place de « congé de maternité » pour la phase prénatale.
  • Congé post-partum à la place de « congé de maternité » pour la phase postnatale.
  • Congé conjointal à la place de « congé de paternité », auquel on pourrait rajouter une phase prénatale (congé conjointal prénatal) pour participer pleinement à la préparation de la venue de l’enfant.
  • Congé parental, ce terme ne change pas (c’est le congé optionnel supplémentaire de 6 mois pour élever son enfant, quel que soit le genre du parent).
  • Neuternité, le neutre de parentalité se rapportant à une personne non-binaire : maternité (féminin) / paternité (masculin) / parentalité (inclusif) / neuternité (neutre)
  • Parent à la place de « maman » dans ce type de phrase « la maman allaite son bébé » => « le parent allaite son bébé ».
  • Centre d’accouchement à la place de maternité (le lieu) ? Je sèche un peu sur celui-ci.

Je pense avoir fait le tour, si j’ai oublié des choses dites-moi ! En tout cas, j’espère que vous avez pu constater qu’il n’y a rien de bien compliqué si ce n’est les habitudes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s