Les relations queerplatoniques ne sont pas hétéro

Les relations queerplatoniques sont des relations qui sortent de la dichotomie traditionnelle amitié/romance. Ce sont des relations qui vont au delà de l’amitié conventionnelle tout en étant non romantique. Des partenaires queerplatoniques peuvent par exemple habiter ensemble, élever un enfant ensemble, et/ou avoir d’autres types d’engagement et d’intimité. Ce type de relation est recherché par certaines personnes aromantiques (qui ne ressentent pas d’attirance romantique). Les relations queerplatoniques défient l’hétéronorme.

En effet, si deux personnes perçues comme homme et femme sont dans une relation queerplatonique, cela n’est pas pour autant considéré comme une relation hétéro. La relation est considérée comme « pas assez », comme « manquant » de quelque chose (la romance), comme dysfonctionnelle, anormale… A moins de mimer en tout point une relation romantique pour le monde extérieur, mais il n’y a pas de privilège à rester au placard et à s’assimiler à un modèle romantique qui ne nous convient pas en cachant la véritable nature de notre relation.

D’autre part, quand deux personnes perçues comme étant du même genre sont en relation queerplatonique, cette fois-ci, la relation est considérée comme étant « trop proche ». Deux femmes qui vivent ensemble par exemple, sans être intéressées par les hommes, ça fait tâche dans l’hétéronorme patriarcale. Elles seront associées à des femmes lesbiennes quoiqu’il arrive. De même, deux hommes « trop » intimes, c’est vu comme gay, car pour être des « virils bien hétéro » qui correspondent bien au modèle masculin du patriarcat hétéronormé, les hommes doivent s’intéresser aux femmes romantiquement et sexuellement, et par dessus tout ne pas être trop émotionnellement impliqué avec d’autres hommes. Les personnes en relation queerplatonique avec quelqu’un du même genre vont donc être étiquetées comme gays/lesbiennes de toute façon, car les personnes hétéro ne s’encombrent généralement pas des détails linguistiques et identitaires queers. Si c’est pas hétéro, c’est gay pour elleux.

De plus, peu importe qu’il n’y ait pas de romance car les hétéro n’appréhendent pas bien les relations de même genre et ne savent pas à quoi ressemble une relation homoromantique. Donc tout ce qui est plus proche que de l’amitié conventionnelle rentre dans le paquet « gay », romance ou pas. D’ailleurs, auparavant et encore parfois maintenant, il était cru par les hétéros que les relations de même genre étaient intrinsèquement sexuelles et non-romantiques. Il s’agit de l’hypersexualisation des personnes queers, conduisant à une forme de déshumanisation.

Ajoutons que pour que l’hétéronorme tienne en place, il faut une stricte dichotomie amitié/romance. Cela permet de savoir qui est queer et qui ne l’est pas, pour pouvoir réprimander les comportements gays. Si la ligne entre amitié et romance est floue, alors on ne sait plus bien ce qui est gay ou pas, et on ne peut pas policer la vie émotionnelle et sexuelle des gens. Les relations queerplatoniques sont intrinsèquement subversives car elles défient l’hétéronorme en floutant la ligne entre l’amitié et la romance, voire en s’affranchissant complètement de cette dichotomie et de ses codes et en évoluant en dehors de ces cases.

Bref, les relations queerplatoniques sont toujours « trop » ou « pas assez », mais jamais comme il faut pour l’hétéronormativité. Ce n’est pas pour rien si le mot « queer » est dans « queerplatonique ». Les relations queerplatoniques font partie intégrante de la culture queer, et les personnes aromantiques sont légitimes à s’identifier queer/LGBT+ (et pas uniquement pour cette raison ; d’ailleurs toutes les personnes aromantiques n’ont pas de relations queerplatoniques : les personnes aromantiques aplatoniques par exemple, qui elles ont d’autres problèmes).

Conclusion : Les relations queerplatoniques défient l’hétéronorme et sont intrinsèquement queer et non hétéro.

Drapeau queerplatonique (rose – noir – gris – blanc – gris – noir – rose et un coeur jaune au milieu).

5 commentaires sur “Les relations queerplatoniques ne sont pas hétéro

  1. Pourquoi dans ton imaginaire les « hétéros » (abréviation déjà péjorative) forment-ils une masse informe et hostile ? J’accepte mon sexe et n’ai aucune hostilité envers aucun être humain. Ce qui nous unit, c’est la souffrance, intimement liée à notre existence. Il est important que nous évoluions sur les questions de genre, pas pour se haïr, pour s’aimer. Je trouve tes raisonnements trop techniques, négligeant la spiritualité, un domaine où le genre est moins preignant.

    J'aime

      1. C’est l’argumentaire premier du racisme.
         »J’ai un ami… je ne suis pas … »
        Marine Lepen dit un jour «mon épicier est arabe je ne suis pas raciste».

        Après cette entrée en matière peu envoûtante, je tiens a te remercier pour ton article.

        Mais effectivement je ne pense pas que tous les  »heteros » spit hostiles à cette philosophie platonicienne. Laquelle n’est pas expérimentée uniquement par des personnes queers ou «hétéroplatoniques».
        Loin de moi l’idée de remettre en question l’existence de point de vue différents sur ces questions. Après tout que serait le monde si nous étions tous similaires.
        Mais il me semble qu’en voulant absolument se démarquer l’humain est tendance à créer des clivages sociaux.
        Comprenons la nécessité d’un groupe ( au sens sociétal du terme ) de s’affirmer dans un environnement hostile. Mais ne serait-il pas plus juste de passer par l’éducation des masses à l’existance de ces différence et non à combattre des idéaux pérennisés par un système patriarchal.

        Auquel cas la problématique serait d’éduquer les populations à accepter les différences de chacun. Donc plus largement de réduire la propention de l’esprit humain à la xénophobie.

        Quoi qu’il en soit merci pour ton temps et ton article

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s